De la santé et des bonnes chaussures pour 2008 !

De la santé et des bonnes chaussures pour 2008 !

L'année 2007 est finie ! Pour le militant de gauche que je suis, elle a été plutôt horrible ! "Annus horribilis" avait dit la Reine d'Angleterre en 1992 mais c'était pour les frasques amoureuses et les déboires matrimoniaux des membres de la famille royale britannique. 2007, "Annus horribilis" pour les français mais pas pour les quelques centaines de milliers de familles pour lesquelles tout va de mieux en mieux. Par contre, pour 60 millions de nos concitoyens, 2007 c'est l'An I de la régression sociale. En dehors des périodes de guerre, jamais depuis plus d'un siècle, les agressions contre le mode et le niveau de vie des français n'avaient été aussi brutales :

  • la santé : l'idée généreuse de solidarité, on passe à l'idée égoïste de "responsabilité individuelle" avec les franchises médicales, ce sont les malades qui vont payer pour les malades ! Les moyens pour les soins, de l'hôpital au médecins de quartiers, se réduisent dangereusement.
  • les retraites : les cheminots qui avaient, sous Napoléon III; été les premiers à mettre en place un système de retraite solidaire qu'ils autofinançaient, et qui avait servi au fil des ans de modèle pour nos régimes de retraite se sont vu punir d'être les héritiers de ces pionniers. Et dans la soirée du 1er de l'an le Président va oser les féliciter pour leur travail. Et cette régression n'est pas encore complètement conclue que le 1er minitre annonce déjà un nouvel allongement de la durée des cotisations pour tous les futurs retraités.
  • le pouvoir d'achat : il recule de plus en plus, et là les français le mesure. 75% d'entre eux ne croient pas aux belles paroles de Sarkozy. La propagande officielle faite par quelques journalistes complaisants ne peut rien, contre le compte en banque vide dès le 15 du mois. Et ce n'est pas près de s'arranger car l'on nous raconte à longueur d'antennes que les salariés français sont trop payés ! Bientôt avec nos salaires ou nos retraites, les français ne pouront même plus acheter les "produits chinois" ! Quant au logement, il est devenu tellement cher que beaucoup ne peuvent plus se loger ni en location, ni en accession. Seuls les plus aisés ont bénéficié en juillet du "paquet fiscal" : 15 milliards de cadeaux !
  • le temps de travail : depuis le XIX siècle jusqu'à aujourd'hui, il n'a fait que diminuer sous les coups des luttes sociales et politiques. Et ce n'est que justice puisque les richesses produites augmentent aussi. Autrement, à quoi bon le progrès si ce n'est pour alléger la peine des hommes ? A quoi bon les progrès de la médecine qui a allongé notre durée de vie si c'est pour travailler plus longtemps ? Mais cela ne suffit pas, entre Noël et jour de l'an, Fillon nous annonce … pas simplement la fin des 35h, pire la fin de la durée légale ! Il faudra travailler plus pour gagner moins. Sarkozy avait dit le soir de son élecction :"je ne vous décevrai pas". On n'est pas déçu !
  • l'environnement : la planète est au bord de la catastrophe écologique mais Nicolas Sarkozy n'a comme projet avec son "grenelle de l'environnement" que "d'habiller en vert" la politique de ses amis pour qu'ils puissent la continuer. De plus il va nous faire payer les quelques mesurettes alors que les multinationales qu'il défend n'ont pas simplement bati leurs immenses fortunes sur l'exploitation des hommes mais aussi sur la destruction et le pillage de la terre. Leur demander de participer à la mise en place d'un vrai Développement Durable ne serait que justice.
  • l'école : L'université est livrée au privée, l'école publique, laïque et obligatoire est menacée. L'un des pilliers de notre république est progressivement privatisé sans qu'on le dise ouvertement. Les moyens diminuent et l'on va s'appuyer sur ce saccage pour dire : "vous voyez bien, le publique, ça ne marche pas". Xavier Darcos vient d'annoncer qu'il va "classer" les écoles. On pourra ainsi comparer les résultats de Neuilly avec certaines cités de Seine St Denis. Il est évident que les premières seront mieux classées que les secondes. Pourquoi ? Parce que les uns travailleront plus et mieux que les autres ou parce que les questions sociales pèsent lourdement sur la réussite scolaire ?
  • la laïcité : Plus d'un siècle de paix religieuse et d'entente entre tous les français, quelques soient leurs convictions intimes, viennent d'être balayées par le discours de Latran le 20 décembre dernier. C'est le retour du religieux dans la vie publique. C'est l'encouragement de l'intégrisme et du communautarisme. Il va rallumer les guerres de religion et l'anticléricalisme comme aux terribles heures de l'histoire de France.
  • les libertés, la démocratie, la justice, la sécurité : En quelques mois, les pages d'actualités ont fait état :

        • de tribunaux fermés et d'avocats matraqués,
        • d'une insécurité larvée,
        • de policiers et gendarmes mécontents et spoliés de leurs heures supplémentaires,
        • de sans papiers pourchassés, fichés, enfermés dans des centres et expulsés,
        • de SDF jetés dans la Seine,
        • de médias de plus en plus "contrôlés",
        • de dépénalisation du droit des affaires mais de pénalisation de la solidarité,
        • de graves atteintes au droit de grève (qui date de 1864 !),
        • du code du travail détricoté,
        • du mini traité européen (identique au traité constitutionnel de 2005) qu'il veut faire voter uniquement par le parlement,
        • etc..
  • la paix mondiale : c'était au moins un point positif de la politique de Jacques Chirac. Progressivement, Sarkozy se rapproche du va-t-en guerre Georges Bush et des bruits de bottes en Afganistan au Moyen Orient se font de plus en plus entendre. Tony Blair a quitté le pouvoir et Sarkozy est entrain de le remplacer comme "serviteur de G.W. Bush ".

Et cette liste n'est pas exhaustive ! Et en la relisant, je me suis dit : est-ce que je n'éxagère pas ? N'y a-t-il pas tout de même des choses positives faites par Sarkozy en 2007 ? En cherchant bien, j'ai trouvé :

    • la loi sanctionnant les propriétaires de chiens "mordeurs"
    • la libération des infirmières bulgares (on a eu droit en échange à une visite "très exotique" de Kadhafi)
    • l'application de la loi anti-tabac votée par le gouvernement précédent
    • une aide pour les pêcheurs (après que ceux-ci aient bien "secoué" le président

Je ne vois rien d'autre. Les plateaux de la balance sont plutôt déséquilibrés. Si un lecteur me signale un oubli positif, c'est promis, je rectifierai.

Et pour que les citoyens ne se rendent pas compte de cette terrible réalité, le président nous jette en pature sa vie personnelle arrogante et luxueuse. La fonction présidentielle est dépréciée. Il n'y a que les chansonniers, les imitateurs, les guignols, les paparazzi qui se rejouissent de cette situation humiliante pour les français. Dans les années 60, j'étais contre le gouvernement du Général De Gaulle, mais cet homme, il avait une grande dignité !

Je dois dire aussi que je déplore le spectacle lamentable que donne la gauche, toute la gauche. Il n'y a pratiquement pas de réactions et d'actions face à tout cela. Les uns, la gauche de la gauche, parce qu'ils sont très affaiblis et empêtrés dans les choix de "reconstruction", sont inaudibles, les autres, le Parti Soialiste, parce que beaucoup de ses dirigeants ont fini par oublier qu'ils avaient des travailleurs à défendre.

2008 ne s'annonce pas mieux que l'année qui s'achève. Pour les hommes et les femmes de ce pays, je ne vois que la lutte quotidienne pour limiter les mauvais coups et la détermination, pour rassembler dans un grand mouvement progressiste et environnemental, celles et ceux qui n'en peuvent plus de ce monde inégalitaire et devenu dangereux pour la survie de la planète.

C'est la dernière fois, en tant qu'élu local depuis 31 ans, que je vous présente mes voeux. Le 15 mars, je quitterai mes fonctions au conseil municipal. J'essaierai cependant, dans des institutions, des associations, etc.. de continuer de "servir". Je continuerai le combat politique et j'essayerai de transmettre le flambeau aux plus jeunes. Et il y en a sur Magny qui ont soif de justice et envie de combattre.

Au fait, pourquoi des chaussures dans le titre ? Parce que, pour les nombreuses manifestations qu'il va falloir faire en 2008, je crois que vous et moi nous en aurons besoin.

Bonne Année 2008 à tous ! Et n'oublions pas le mot que Lucie et Raymond Aubrac ont porté très haut : RESISTANCE.

 

Laisser une réponse

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.